retour vers l'accueil
cani-rando
historique
boutique
petites annonces
liens
FEDERATION: LES GRANDES COURSES

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Yukon Quest édition 2010

 

La Yukon Quest, l'esprit du Nord

M

ille miles ! Un rien plus courte que sa voisine alaskienne. La Yukon Quest est également une course marathon qui se déroule entre le Canada et l'Alaska en traîneau à chiens.

Elle est née en 1983, d'une conversation autour d'une table du Bull's Eye Saloon de Fairbanks. Quatre mushers, Roger Williams, Leroy Shank, Ron Rosser et Willie Libb débattent de l'intérêt d'une nouvelle course de chien de traîneau. Les questions sont nombreuses : « Prendrait-elle l'itinéraire d'une piste historique ? Serait-ce une course internationale ? Serait-elle plus longue que les autres ? Utiliserait-elle le fleuve Yukon ? Des rêveurs se moquent les sceptiques. »

Finalement, ils décident de baptiser leur projet : Yukon Quest, pour commémorer le fleuve de Yukon et en mémoire de la vieille piste du nord, emprunté par les prospecteurs pour atteindre l'intérieur du Klondike et de l'Alaska pendant la ruée vers l'or de 1898. L'hiver suivant, vingt-six équipages relèvent le défi au mois de février. Le terrain est difficile et parfois dangereux entre Fairbanks et Whitehorse. Douze jours et cinq minutes plus tard, Sony Lindner passe la ligne d'arrivée en héros. Ils sont vingt à rejoindre Whitehorse en moins de deux semaines. Un nouveau mythe est né dans le Grand Nord.

Depuis, cet événement a lieu tous les ans à la mi-février, une période où les conditions climatiques peuvent être les plus rigoureuses et les plus imprévisibles de l'année. Le point de départ alterne entre les deux villes ; les années paires de Fairbanks, les années impaires de Whitehorse. Les candidats à l'aventure sont obligés de démontrer leurs capacités à accomplir une telle course de fond en accomplissement, avant leur inscription, une course de qualification de niveau internationale.

Les créateurs de l'épreuve ont voulu maintenir l'esprit pionnier dans son déroulement, car seul l'esprit du nord motive les voyageurs du froid. C'est le symbole d'un mode de vie passé, dans lequel l'homme livrait son destin et sa survie à son attelage de chiens. Les mushers transportent avec eux l'équipement d'un raid arctique autonome et de la nourriture. Ils ne peuvent pas changer de traîneau et ne doivent pas accepter d'aide. Dix points de contrôle se trouvent le long de la piste, distants parfois de trois cent vingt kilomètres entre eux. Les équipages sont vraiment tous seuls. Les mushers ne comptent que sur l'efficacité de leurs chiens, une combinaison savante de dureté, de compétence, d'engagement et de résistance. Et occasionnellement de chance. « Nous sommes là pour gagner », avoue Franck Turner, un vieux routier de la Yukon Quest qui l'a gagnée en 1995 en établissant le record de vitesse toujours en vigueur aujourd'hui : dix jours, seize heures et vingt minutes. « Mais l'important, c'est le code d'honneur des mushers sur la piste. Nous luttons tous contre les éléments, il faut avoir du respect pour les autres et en cas de problèmes ne pas passer devant sans s'arrêter. Ce qui compte, c'est comment nous gagnons. Il faut avoir l'esprit du nord avant l'esprit de compétition ».

Les chiens dévorent sur la piste, le conducteur doit prédisposer des sacs de ravitaillement à son nom, pour chaque point de contrôle. La stratégie et la routine sont une partie importante de la course. « Dans la première partie de la course, je profite de la fraîcheur des chiens », explique Nicolas Vanier qui a participé deux fois à cette course, « Il est inutile d'élaborer une stratégie pour les mille premiers kilomètres. La course se joue dans la montagne ».

Effectivement, l'itinéraire de la Yukon Quest passe quatre cols à plus de onze cents mètres d'altitude, balayés par des vents violents et des températures extrêmement basses. Le musher passe devant les chiens pour tirer l'attelage dans les montées importantes, il est aussi derrière le traîneau pour pousser et soulager d'autant le poids du traîneau. La piste dans ces endroits est bien souvent très accidentée occasionnant des embouteillages pour atteindre les passes. Les pièges ne manquent pas sur une distance aussi longue, les plus redoutés sont les ouvertures d'eau sur la mauvaise glace des fleuves gelés.

Deux heures d'arrêt obligatoire sont imposés au premier point de contrôle. Elles permettent aux mushers, vétérinaires et contrôleurs de voir que le team progresse sans problème et conformément au règlement. À mi-chemin, dans Dawson, seconde pose de trente-six heures exigée. C'est le seul point de contrôle où un musher peut recevoir de l'aide extérieure. Et enfin, au dernier point de contrôle de la course, une halte de huit heures. Les vétérinaires et les marshals de course vérifient scrupuleusement les attelages pour être certains que tous les participants soient en bonnes conditions pour finir la course.

Plus de sept cents volontaires apportent bénévolement leurs compétences pour la réalisation de la course, dont une armée de vétérinaires qui s'assurent de la bonne santé des chiens tout au long de la piste et qui, s'il le faut, font venir un avion pour les rapatrier dans une clinique. « Je fais très attention à mes chiens, on ne sais jamais ce qui peut se passer », poursuit Franck Turner, « Je veux avoir le plus de chiens possible à l'arrivée ». Le règlement prévoit qu'il ne faut pas plus de quatorze chiens au départ et pas moins de six à l'arrivée.

La course est limitée à cinquante équipages. Les quinze premiers se partagent cent vingt-cinq mille dollars américains de prime, dont trente mille pour le vainqueur. En l'an 2000, Aliy Zirkle fut la première femme pour gagner la course en 2000, en 10 jours, 22 heures et 57 minutes.

Le record de rapidité est détenub par Hans Gatt en 9 jours o heure et 26 minutes en 2010.

YUKON QUEST 2011

 

 

© Réalisation : Editions Périodiques Vacances Nature pour Chiens & Traîneaux Magazine
Toute reproduction de textes, de vidéos et d'images sont interdites sans autorisation du site